Interconnextion ... Mère-Terre




Personne ne sait ce qu'est la vie. La science n'a pas dévoilé suffisamment ses mystères pour être en mesure de nous dire ce qu'il en est. Les savants ne peuvent même pas s'accorder pour savoir si des entités telles que les virus, qui se multiplient et mutent, sont vivants ou non.

Tout ce que nous savons vraiment sur la vie, c'est qu'elle a commencé et qu'elle se poursuit. La vie de la Terre, la vie sur Terre, a commencé il y a des milliards d'années. Tout ce que nous observons de vivant est la continuation de la vie qui se multiplie et se divise en permanence dans de nouvelles expressions. Par exemple, quand un spermatozoïde vivant s'unit avec un ovule vivant, ils cessent tous deux d'exister en tant qu'entités indépendantes. Ils deviennent un zygote ; une nouvelle expression de la continuation de la vie. Ce n'est pas une nouvelle vie, c'est une fusion et une continuation de la vie qui existait dans le spermatozoïde et dans l'ovule, qui existait dans les organismes qui ont produit ces gamètes, et ainsi de suite, depuis des milliards d'années.

Mère Terre est vivante. Elle est l'expression ultime de la vie. Nous, les êtres qui sommes nés d'Elle et marchons en Elle, sommes une part d'Elle et de Sa vie. Nos corps sont composés des mêmes minéraux qui constituent Son corps. De même, notre esprit et notre âme sont une part de Son esprit et de Son âme. Elle est un être vivant total et nous sommes une part de Son être vivant total, de même que les cellules de nos corps sont des parties vivantes de notre être vivant. Son corps est vivant de la même façon que nos corps le sont. Même les pierres sont vivantes de la même façon que les os de nos corps le sont.

Tout ce que nous savons vraiment sur la vie, c'est qu'elle existe et se manifeste en tant qu'énergie. Nous savons que l'énergie ne peut être ni créée, ni détruite - seulement transformée.

Lorsque nos corps cessent de fonctionner et commencent à se décomposer, nous sommes morts. La décomposition est le moyen utilisé par Mère pour réabsorber les minéraux de nos corps afin qu'ils puissent être réutilisés par d'autres formes de vie : comme nourriture pour les bactéries, les vers, les insectes, les animaux, les plantes, et ainsi de suite. Ainsi, l'énergie vitale du corps est " réincarnée " ou transformée en l'énergie vitale d'autres êtres. Cela est facile à observer. Nous devons maintenant quitter l'évidence empirique concernant la croyance en l'existence de l'âme et de l'esprit. L'âme et l'esprit de Mère Terre constituent l'ultime interconnexion avec toutes choses terrestres. Nos âmes et nos esprits doivent être une part de Son âme et de Son esprit de la même façon que nos corps sont une part de Son corps. Lorsque nous mourons, notre essence spirituelle doit être réabsorbée dans Son âme et Son esprit de la même façon que nos corps sont réabsorbés dans Son corps. Ils y demeurent pour un temps et font l'expérience du ciel, de l'enfer ou de quoi que ce soit auquel ils s'attendent réellement après la mort. Après un temps, ces âmes et ces esprits peuvent alors être absorbés par l'union d'un spermatozoïde et d'un ovule, et être ainsi connectés avec un " nouvel " être vivant.

Comme nos corps sont naturellement recyclés dans les vies de nombreuses plantes, insectes et animaux, nos âmes et nos esprits peuvent également devenir des éléments de nombreux êtres différents. Notre conscience individuelle présente peut devenir la conscience individuelle distincte de nombreux êtres lorsqu'elle parvient à l'étape suivante de ce que nous pensons être la vie. Bien qu'un ou plusieurs d'entre eux puissent naître peu de temps après la mort de ces corps, il n'est rien qui nous interdise de penser que certains puissent naître plusieurs siècles après. Une telle " nouvelle vie " serait cependant toujours dans la lignée directe de ce que je considère comme " moi " - ce serait toujours une incarnation de " moi ".

Puisque mon corps, mon âme et mon esprit sont des parties intimement liées au corps, à l'âme et à l'esprit de Mère Terre, aucune de ces futures incarnations ne s'effectuera sur d'autres planètes, dans d'autres systèmes solaires ni dans d'autres galaxies, jusqu'à ce que le Vide Lui-même ne réabsorbe Mère Terre et que tout renaisse du Sein de l'Arrière-Grand-Mère redevenue Vierge.

Les croyances selon lesquelles, lorsque nous mourrons, nous allons au ciel pour l'éternité, ou renaissons sur une autre planète, font partie d'une philosophie élitiste fuyant la réalité, qui nie notre responsabilité personnelle consistant à vivre en harmonie avec tout ce qui nous entoure. Ceux qui croient ainsi espèrent qu'ils échapperont aux conséquences de l'exploitation et de la destruction de la Terre, soit en naissant sur une autre planète (qu'ils pourront alors détruire ?), soit en passant pour l'éternité dans une autre dimension d'existence. 

Nos incarnations futures seront ici, sur cette Terre, que nous La guérissions et La ramenions à l'état d'une belle Jeune Fille Verte, ou La transformions en une horrible Sorcière cancéreuse. Il en va de notre responsabilité.

 

Traduction de henri Chorand

 

Lorsque le dernier arbre aura été abattu,

Le dernier fleuve pollué, le dernier poisson capturé,

Vous vous rendrez compte que l'argent ne se mange pas...


Proverbe Cree