Mythes Amérindien

 

 

 


Le spirituel imprègne toutes les activités du peuple...

Il prend toutefois des dimensions plus solennelles à certaines occasions. La pipe Sacrée était un outil spirituellement vénéré par les Amérindiens. Il était utilisé seulement pour confirmer l'amitié, demander aux Esprits d'éclairer le jugement de quelqu'un pour qu'il puisse parvenir à prendre de sages décisions. Il était aussi un gage de paix entre différentes nations en temps de guerre. Pour les Amérindiens, la pipe Sacrée est respectée et honorée et n'est pas utilisée comme d'autres sortes de pipes qui ne servent que pour le plaisir de goûter le tabac. Chez les Indiens, le fait de fumer la pipe cérémonielle représente une manifestation spéciale de la communication avec le monde des Grands Esprits.

Pour les premières nations, la vénération de la nature occupe une grande place dans la vie spirituelle. Elles comprennent et respectent les multiples esprits de la nature. Les nations autochtones ont une spiritualité bien vivante qui repose sur la communication profonde de l'être humain avec les différents aspects de la vie animale, la nature et la Terre Mère. Ces relations (homme animal) font partie de la spiritualité des nations et elles sont un éloquent témoignage de la culture ancestrale des autochtones. Chez un amérindien mâle, la chasse et la pêche sont des occasions parfaites pour entretenir des relations avec les esprits des animaux. La chasse n'était pas un sport, elle représentait un exercice de spiritualité traduisant un profond respect des ressources naturelles.


Pour maintenir de bonnes relations avec les animaux, les chasseurs doivent remercier leur proie et mettre en œuvre des rituels. Dans ces derniers, les chasseurs doivent assurer à l'animal que sa mort est nécessaire pour la survie du peuple et non pour le simple plaisir de l'abondance. L'homme peut entrer en contact avec les animaux et ensuite pénétrer leur âme par des moyens spirituels, tel le jeûne, les médecines et les rituels. Pour sa part, l'animal établit le contact avec l'homme par des rêves et des visions. Aux yeux des Amérindiens, lorsqu'ils choisissent leur totem, les animaux ont diverses formes et diverses significations. L'ours, par exemple, est un synonyme de puissance et de force. Ainsi, la majorité des animaux et des végétaux sont synonymes de quelque chose. Il est important de mentionner que les Amérindiens ne représentaient jamais, pour leur totem, un animal qu'ils chassaient par respect pour ceux-ci. Mais outre la chasse et la pêche, les animaux sont aussi très présents dans l'imaginaire, dans les contes et dans la tradition orale des autochtones.

Entre tous ces éléments, la recherche de l'équilibre et le maintien de l'harmonie deviennent des préoccupations de tous les jours qui orientent et conditionnent la vie et les actions de tous. Le cercle constitue une approche globale de la compréhension de la vie et des êtres vivants. Dans le cercle, tous les éléments de la création, soit les humains, les animaux, les plantes, l'air, le feu, l'eau, la terre, les étoiles, etc. forment un tout indivisible. Le cercle est un mode de vie et une façon de penser unique chez les Amérindiens, sa forme est très importante. Tant qu'il demeure intact, il est fort, heureux et il a un grand pouvoir. Tout cercle brisé ne peut fonctionner, le soleil est rond, la terre, la vie de l'homme.

Le cercle signifie la continuité de la vie...

 

 

Pensées :

 

Les plus belles vérités de ce monde se trouvent dans la nature. Vous apprendrez de la nature le silence, la chaleur, la force des arbres et des pierres, ce que personne ne pourra vous apprendre !

Dans notre intérieur, vit l'esprit d'un animal. Le passé est important. Tout héritage doit être préservé. Le peuple Amérindien est fier, courageux, honnête, respectueux et il aime partager.

Tout ce qui n'a pas été transmis est perdu.

La seule façon de dire la vérité est de parler avec amour, comme la nature le fait si bien.

On devient vieux parce qu'on a déserté son idéal !