Rêve de Loup

 

 

 

 

Rêve de Loup

Lorsque mère nature ferme ses paupières à la nuit tombée,
Que les étoiles l'enveloppent le soir aux creux de leurs bras,
De sa blancheur Sirius étoile du chien de la voûte céleste
Accueille Dame lune soufflant le voile au vent des ombres,
Une brise légère aux effluves d'ambre, de vanille, de rosée,
Caresse la forêt pour que s'éveillent les sapins assoupis,
Fredonne douce mélodie aux animaux baignés de songes,
Blottis dans leur sommeil émergeant de lueurs spectrales,
Pas un soupir ne brise le silence fondu dans les sous-bois,
Seul le firmament couronne de ses bijoux l'azur du repos,

Sous les vieux pins bleus bercés par la plainte endormie,
Tapis sur le lit de fleurs blanches que les pétales ont formé,
Le Loup allongé de sa grâce dans son épais manteau gris,
Veille de ses yeux demi-clos aux rayons d'or de l'horizon,
En ses lieux, solitaire dans son âme, solitaire dans sa paix,
Et dans ce calme de l'éternel, ses pensées s'évanouissent,
Aux ondes des murmures, à l'ouverture des portes du rêve,

Telle une prière à tous ces hommes dont le regard du mal,
Provoque, haine, ignorance, souffrance aux gestes impurs,
Vos dieux m'ont louangé de terreur et de mauvais présages,
Tel un démon de cruauté, une incarnation du diable,
Moi, qui ne suit que noblesse, qui ne suit que pureté !
Pourquoi me traquez-vous avec autant d'acharnement ?
Apprenez à connaître ce qui m'anime dans mon instinct,
Écoutez mon chant du soir lorsque ma voie se fait entendre,
Ce n'est pas la peur ni la mort que mon message évoque,
C'est un hommage à la vie, de l'éveil à la conscience,
Je suis le guide de vos sentiers de la terre et de l'au-delà,
Je suis fidèle, père de famille et ne tue pas par plaisir,
Tout comme vous, j'ai une Âme, un Cœur, une Essence,
Ainsi, je ne suis pas la réalité que forment vos esprits...

De son œil amande une goutte de nuit perle d'espérance,
Elle s'élève au ciel, brillante, parmi le champs d'étoiles,
Une larme luit à jamais pour le cœur des hommes...

 

RachelOuve (copyright@)